Ressources et informations à propos des sourds et malentendants de Belgique

Suite au précédent poste  https://sourdsressources.wordpress.com/2012/02/09/weekend-de-formation-lpc-langage-parle-complete-du-23-au-24-mars-2012/ et à plusieurs requêtes par lesquelles plusieurs d’entre vous êtes amenés à accéder à mon blog, je me suis dit qu’un petit cours d’LPC s’imposait.

Cela peut paraître compliqué, mais pas du tout! Il faut juste comprendre le raisonnement et puis le reste vient tout seul. C’est ce raisonnement qui est difficile à comprendre tout seul (juste en regardant ces images) si on ne vous l’explique pas. 

Par contre ce qui est plus difficile, c’est de vous l’expliquer par écrit, j’aimerai plutôt être face à vous.

 

  • UNE FOIS TOUT CECI CONNU, VOUS POURREZ TOUT TOUT TOUT CODER. MEME LES MOTS DE FRANCAIS QUE VOUS N’AUREZ JAMAIS ENTENDU!

POUR CODER IL FAUT ABSOLUMENT OUBLIER L’ORTOGRAPHE MAIS PLUTOT PENSER AUX SONS ET SYLLABES.

IL FAUT TOUJOURS ARTICULER ET PRONONCER LE SON EN CODANT C’EST ESSENTIEL.

ex:  enregistrer = an+ re + gi + s + t + ré                 froid= f  + r + wa                demain  j’aurai une voiture= de + min + jau+ rè+ u + ne+ v+ wa+ tu + re                hier= yè + r                   occupé= o + ku +pé             objectif = o + b + jè +k+ ti +f

 

Voici une affiche récapitulative à mémoriser:
lpc

 

A°  LES  VOYELLES

Dans un premier temps, regardez juste le haut de cette affiche avec le visage et ne vous occupez pas du bas.

2° Vous devez retenir PAR COEUR ces sons et SURTOUT SURTOUT leur emplacement.

ex: faim = f + in. Feu= f + eu. Oublions dans un premier temps le « f » . Par contre le son « in » et « eu » seront faits sur la pommette (juste en dessous de l’oeil. Voir dessin numéro 1  ci-dessous).

ex: lent= l + an.      Si= S + i.        Mon = M + on.  Oublions dans un premier temps le L, le S et le M de chaque exemple et attardons nous aux sons « an », « i » et « on ».  Ces sons là seront faits sur le bout de la commissure de la lèvre. (Voir dessin numéro 3 ci-dessous).

ex: La = L + a .  Le = L + e  .  eau= au (ou phonétiquement) ô.  Encore une fois oublions le L de ces exemples. Le son « a », « e » et je dirais plutôt  » au » se fera à côté du visage près de la joue mais sans la toucher. (Voir dessin numéro 2 ci-dessous).

ex: photo = f + o +  t + o.  Où= ou.  Mais= M + es (è). Encore une fois oublions le f, le T, le M de ces exemples. Le son « o », « ou », « es » se fera sur le menton. (Voir dessin numéro 4 ci-dessous).

ex: fée= f+ é.  du= d+ u. un= un. Encore une fois oublions le f, le d de ces exemples. Le son « é », « u », « un » se fera sur le cou. (Voir dessin numéro 5 ci-dessous).

 


Source: http://meloelia.over-blog.com/article-le-lpc-38481153.html

Vous aurez remarqué que pour chacun de ces dessins, le bonhomme a la main ouverte.

 

3° DONC, S’IL S’AGIT JUSTE DE FAIRCE CES SONS DE VOYELLES OU POUR COMMENCER UN MOT COMMENCANT PAR L’UN DE CES SONS (ou voyelles), ON OUVRIRA LA MAIN COMME CECI  ET ON SE DIRIGERA VERS LA ZONE DU VISAGE A LAQUELLE CORRESPOND CE SON.

Ex: c’est le cas de « Ou » (main ouverte sur le menton), occupé= (main ouverte sur le menton) je parle juste du o ici, accaparé (main ouverte près de la joue, sans la toucher) je parle juste du a ici.

 

B° LES CONSONNES

Maintenant qu’on a fini avec les voyelles, pensons aux consonnes. Il y a 8 configurations des doigts (ou plutôt appelées clés)  pour coder les consonnes. Parfois une clé peut représenter 3 à 4 consonnes. C’est fait exprès par l’inventeur. On a regroupé ensemble les sons de consonnes dont on est sûre qu’ils ne seront pas confondus visuellement.

Ex: dans une même clé, on ne mettra pas le P le M et le B car ce sont 3 sons qui visuellement sont les mêmes. Essayez face à un miroir sans sortir de sons mais juste en articulant « pain », « bain », « main ». Vous verrez la ressemblance par vous-même. Un sourd qui lit sur les lèvres aura besoin du contexte de la phrase pour comprendre (si c’est un adulte) ou du Lpc  (surtout si c’est un enfant) pour faire la différence.

 

4°) RETENIR ABSOLUMENT PAR COEUR CES CLES. CES CLES SE POSITIONNENT N’IMPORTE OU. (sur le cou, la pommette, la commissure, le menton). ET CE, EN FONCTION DE LA VOYELLE DU SON OU MOT EN QUESTION. 

Voici les clés

mLa clé ME TE FE (petit truc).  Et oui encore cette clé. Rappelez-vous, on l’utilisait pour commencer un mot commençant avec une voyelle. Mais on l’utilise aussi pour les consonnes de sons « m » « t » et « f ». (Voir affiche ci-dessous)

Ex: Ma = M et a. Se fera avec cette clé au niveau de la joue sans la toucher. Car rappelez-vous, c’est là où se fait ce son « a ».

Tôt= T et au. Se fera avec cette clé au niveau de la joue à côté du visage sans la toucher. Car rappelez-vous, c’est là où se fait ce son « au ».

Fond= f et on. Se fera avec cette clé au niveau de la commissure de la lèvre. Car rappelez-vous, c’est là où se fait ce son « on ».

sLa clé SE RE. On l’utilise pour les consonnes « S » et « R ». (Voir affiche ci-dessous )

Ex: Sot= s et o. On utilisera cette clé au niveau du menton, car c’est là où se fait le son « o ». Par contre sceau = s + au se fera toujours avec cette clé MAIS à côté du visage près de la joue car c’est là où se fait le son « au ».

riz= r et i. On utilisera cette clé au niveau de la commissure de la lèvre, car c’est là où se fait le son « i »

La clé KE ZE VE. On l’utilise pour les sons « k » « v » « z ». (Voir affiche ci-dessous, image  )

Ex: quand= k et an. On se sert de cette clé près de la commissure de la lèvre car c’est là que se fait le son « an »

vu= v et u. On se sert de cette clé, sur le cou. Car c’est là que se fait le son « u ».

Zinzin= Z et in  puis encore une fois Z et in. On utilise cette clé sur la pommette car c’est là que se fait le son « in »

La clé GUE. On l’utilise pour le son « gue ». (Voir affiche ci-dessous,).

Ex: Gaté = Ga et té. On utilise la clé « GUE » près du visage pour faire le son « a » qui y est combiné puis la clé « METEFE » sur le cou pour faire le son « t et é = té »

La clé LE CHE WE GNE. On l’utilise pour les sons « l » « ch »  « w » et « gn ». (Voir affiche ci-dessous)

Ex: Le = L et e. On utilise cette clé à côté du visage car le son « e » se fait là.

Chat= ch et a. On utilise cette clé à côté du visage car le son « a » se fait là.

Loi= L et wa. On utilise une première fois cette clé pour le son L près du visage car le son de la clé n’est suivi d’aucun autre son. Puis tout de suite à près sans changer de configuration car c’est la même clé. Cette clé encore à côté du visage car c’est là que se fait le son « a ».

gagnant= ga + gn et an. On utilise la clé « gu » près du visage car c’est là que se fait le son « a » suivit de cette clé « LECHEWEGNE » près de la commissure de la lèvre car c’est là que se fait le son « an ».

pLa clé PEDEJE. On l’utilise pour le son « p » « d » « j ». (Voir affiche ci-dessous)

Ex: papa= p et a puis encore p et a. On utilise cette clé 2 fois près du visage pour faire le son « a ».

jupe= j et u puis p et e. On utilise une première fois cette clé sur le cou pour le son « ju = j et u ». Puis toujours la même clé une fois près du visage pour le son « pe = p et e ».

dodo= d et o puis encore d et o. On utilise 2 fois cette clé sur le menton (2 petites tape de cette clé). Pour le son « do = d et o ».

bn

La clé BE NE . On l’utilise pour le « b » et « n » (oubliez le « ui » c’est une erreure, c’est peut-être le cas de la France. En tout cas en Belgique le « ui » se code « wi »= w et i. Donc à l’aide de la clé LECHEWEGNE sur la commissure de la lèvre pour le son « i »).  Voir affiche ci-dessous).

Ex: Bain= b et in. On utilise cette clé sur la pommette du visage pour faire le son « in ».

non= n et on. On utilise cette clé sur la commissure de la lèvre pour faire le son « on ».

ananas= a + na + na. On utilise la clé ME TE FE  (car rappel, le mot commence par une voyelle)pour le son a près du visage puis la clé BENE près du visage 2x pour « na na »

La clé Y et NG. On utilise cette clé pour les sons « ill » et « ng ». Voir affiche ci-dessous.

Ex: Bien = B et yin. On utilise cette clé sur la pommette  pour le son « yin ».

Hier= yè et r. On utilise cette clé sur le menton pour le son è puis la clé SERE près du visage pour le son « r ». Pourquoi près du visage? car non suivi d’une voyelle.

ping pong= pi et ng et pon et ng. On utilise la clé PEDEJE  près du visage pour le son « P » puis  la clé Y NG sur la commissure pour « ing » . Ensuite la clé PEDEJE près du visage pour « p » puis la clé Y NG  sur la commissure pour « ong »

 

http://meloelia.over-blog.com/article-le-lpc-38481153.html

 

Remarques:

  • Lorsqu’on doit faire un son qui n’est pas suivi de voyelles et qu’on ne sait donc pas où le placer sur le visage, on le laisse près du visage comme sur l’affiche ci-dessus.                                  Ex: Prendre= p + ran+ d+ re. On code avec la clé PEDEJE près du visage car dans ce cas, le « p » n’est pas suivi d’une voyelle. Puis la clé SERE sur la commissure de la lèvre car le « r » est suivi de la voyelle ou du son « an » qui se positionne sur la commissure de la lèvre. Puis la main revient près du visage en clé PEDEJE pour le « d ». Puis la main  reste près du visage mais en clé SERE parce que le « r » est suivi de la voyelle « e » et que le « e » se code près du visage (voir les affiches).
  • A vous maintenant de combiner toutes ces clés dans un mot et surtout de vous entraîner. A chaque fois, quelques mots par  jour. Ex: trois= t + r + wa. La clé METEFE près du visage car la consonne est suivi d’aucune voyelle + la clé SERE près du visage car la consonne est suivi d’aucune voyelle + la clé LECHEWEGNE près du visage car c’est là que l’on fait le son « a ».
  • Codez comme vous parlez. D’une part, question vitesse (du moins essayez autant que vous pouvez). D’autres part, pensez aux liaisons orales. Ex: hibou = i + bou. Mais l’hibou = Li + bou.        Autre ex: les autres = « l » et  è+ zo+ t +re
5°) Mais où doit-on mettre le son x? Sachez qu’il n’existe pas tout seul. Parce que le son x est décomposé en deux sons.    Soit :             a) le son k et s. Ex: extra.                        b)  le son gu et z. Ex: examen
  • Prenons a) EXTRA= è + k+s+t+ra

On commence par la clé METEFE (sur le menton, car il s’agit d’un mot commençant par une voyelle. Sur le menton car c’est là que l’on code le son « è »). Suivi de la clé KEZEVE (pour le son « k » que l’on met à côté du visage car le son n’est pas suivi d’une voyelle). S’en suit la clé SERE (pour le son « r » que l’on met à côté du visage car le son « r » n’est pas suivi d’une voyelle). Ensuite la clé METEFE (pour le son « t »  et à côté du visage car le son n’est pas suivi d’une voyelle). Et enfin, la clé SERE (pour le son « r », à côté du visage pour le son « a » car c’est là qu’il se fait)
  • Prenons b) examen = è + gue + za + min
On commence par la clé METEFE (sur le menton, car il s’agit d’un mot commençant par une voyelle. Sur le menton car c’est là que l’on code le son « è »). Suivi de la clé GUE (pour le son « gue » que l’on met à côté du visage car le son n’est pas suivi d’une voyelle). S’en suit la clé KEZEVE (pour le son « z » que l’on met à côté du visage car c’est là que se fait le son « a »). Et enfin, la clé METEFE (pour le son « m »  sur la pommette car c’est là que se fait le son « in »).
_____________________________________________________________________________________________
J’ESPERE AVOIR ETE PRECISE ET CLAIRE. JE SUIS PRETE A REPONDRE A TOUTE QUESTION SUR CE SUJET LAISSE DANS LES COMMENTAIRES. N’HESITEZ PAS. BON ENTRAINEMENT!
Publicités

Commentaires sur: "Petit cours d’LPC (langage parlé complété)" (31)

  1. maunier a dit:

    bonjour, connaissez-vous des adultes sourds oralistes qui auraient besoin d’un codeur lpc bénévole lors de messes catholiques en France dans le 92? (pointage sur le missel et codage des homélies)

    • bonjour, j’aimerai vous aider Monsieur, mais je ne connais pas du tout de sourd français. ET ce,car je vis en Belgique. Tournez-vous vers les sites français.

  2. mikhail bakunin a dit:

    quel est la différence entre « un » et « in »

    • BONJOUR, c’est vraiment LA question que tous se posent généralement en LPC. Franchement, pour avoir posé moi-même la question aux logopèdes ou spécialistes en lpc. Je peux vous dire que leurs réponses fut incertaines, mitigées,…

      En tout cas, de ce que j’ai retenu, ou plutôt de moyen mémotechnique que je me suis donnée, c’est que pour UNE fois on peut se fier à l’orthographe. Je m’explique pain (sera in) lin (sera in) lundi (sera un) brun (sera un) et un (sera un) bref en gros brun un lundi (se sont pratiquement les seuls mots pour lesquels on utilisera « un ».

      J’espère vous avoir aidé, en tout cas sachez que même les logopèdes se mettent à douter, à voir si c’est possible d’utiliser un à la place de in ou vice versa lorsqu’on leur pose la question.

      Bon courage pour votre apprentissage de LPC

      • mikhail bakunin a dit:

        Merci.
        J’aimerai savoir comment s’entrainer facilement à décoder le LPC quand on est seul.
        Vidéos?
        Si vous pouviez me guider. merci.

        • Etes-vous sourd? Car si oui, dans ce cas, il faut chercher à décoder. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas.

          Je vous explique. Si A, la personne qui code s’adresse à B, la personne sourde qui a besoin de cette aide qu’est LPC, doit intervenir et s’adresser à A, elle ne codera pas mais signera ou essayera de parler car A n’a pas besoin d’LPC ce n’est pas une aide pour elle, elle entend.

          J’espère que c’est compréhensible ce que j’écris. En tout cas, les logopèdes de mon fils me disent, il faut utiliser LPC avec lui mais ne pas attendre qu’il code à son tour, là n’est pas le but.

          Maintenant vous dire, comment il fait pour comprendre LPC. Je n’en ai aucune idée. C’est à force, à force de voir, à force de lire sur mes lèvres et ceux de ses instituteurs, …
          Mais il est vrai que s’il lui arrive de ne pas dire correctement un mot, en le répétant en LPC, il le dira du coup beaucoup mieux

          Voilà les seules vidéos à ma disposition pour l’instant: https://sourdsressources.wordpress.com/2011/01/13/association-les-mains-pour-le-dire-et-livres-codes-et-signes/

          Bon courage

        • mikhail bakunin a dit:

          J’essaie de m’intéresser simplement.

          Sinon pas de soucis, j’ai très bien compris.

          Merci pour la vidéo.
          Et encore merci pour votre article, il y a bien peu de choses sur le sujet.

    • retenez que c’est le seul son pour lequel vous devez vous fiyer à l’orthographe. C’est vrai qu’on dit qu’il ne faut pas pour LPC.

      Mais pour un et in c’est la leçon que j’en ai tiré. Donc lundi et brun ce sera « un » et pour le reste demain, pain, … ce sera « in »

    • une codeuse qui passait... a dit:

      Il y a des régions francophones où l’on entend très bien la différence… comme en Suisse… 😉 On peut dire que le « in » est un « è » pour lequel l’air passe dans le nez, alors que le « un » et plus un « e » pour lequel l’air passe dans le nez… le « un » est un peu plus rond du coup… mais effectivement dans ce cas… (uniquement ce cas!!) on peut se fier à l’orthographe. Du coup il y a très peu de mots codés « un ». : brun, parfum, un, emprunt , embrun…et je n’en vois pas d’autres pour le moment….

  3. Flament a dit:

    Lorsque l’on veut coder un son qui n’est pas suivi d’une voyelle,
    Ou place t’on la main pour que le signe ne soit pas confondu avec
    A E O

  4. mikhail bakunin a dit:

    Comment code-t-on quand plusieurs sons se suivent aux même endroit? Faut-il bouger tout de même la main?
    exemple le mot: kozovo. Comment distinguer le mot? On bouge la main au même endroit à chaque sons, ou cela se voit lorsque l’on bouge les lèvres?

    • OUI il faut impérativement bouger la main! Dans le cas de votre mot « kozovo », vous touchez votre menton à l’aide de l’index et du majeur, puis vous vous écartez d’un cm puis revenez pour « zo » puis vous vous écartez d’un cm puis revenez pour « vo ».

      Idem si c’est « ka za va » On fait « ka » puis deux mouvements vers l’avant (près de la joue ou du visage) pour « za » et pour « va ».

      En plus de cela, on n’oublie pas de bouger les lèvres. C’est très important

      Voilà j’espère vous avoir aidé.

  5. Bonjour, ce petit cours de LPC est-il Français ou Belge? Car il me semble avoir lu qu’il y avait de nettes différences entre les deux. Merci!

    • Bonjour, c’est belge c’est fait exprès car tout ce qui est belge est très difficilement accessible sur le net. D’ailleurs l’intitulé de mon blog est le suivant: « Ressources et informations à propos des sourds et malentendants de Belgique ». En effet, il y a quelques différences entre LPC belge et LPC français mais je ne m’y suis jamais interessée

  6. Bonjour, autorisez-vous la reproduction d’une image de votre site ? En l’espèce, il s’agirait du visage des clés du LPC. Reproductions dans un livre sur l’histoire de la surdité et des sourds, à paraître aux Editions du Fox (France).
    Avec mes remerciements.

    • bonjour, merci Marc pour l’intérêt que vous portez à mon blog. En fait, les deux images, ne sont pas de ma propre production. L’une d’elle contient une source du net; concernant la première il s’agit d’un scan d’une feuille que j’ai reçue de mon prof (de l’époque) au cours d’LPC. Je pense qu’elle-même a dû la prendre d’un livre.

      Je ne suis donc pas en mesure, ou plutôt la personne appropriée pour vous donner l’autorisation de l’utiliser. Désolé de ne pouvoir plus vous aider. Je ne vois plus ce prof, donc impossible d’en demander la source.

      Bon courage pour votre livre Marc, merci de venir m’en donner les références. Cela pourra servir aux autres. Merci

  7. Je trouve ça super de pouvoir apprendre des choses si facilement je trouve ça vraiment bien

  8. Bonjour,
    Je sais que cet article date un peu mais je viens de découvrir la LPC et la trouve très intéressante. J’avais juste une question par rapport aux différents sons, concernant les voyelles : les sons « eu » et « e » se prononcent pareil, pourtant ils ont deux endroits du visage différents, pareil pour les « un » et « in ». Comment faire la différence et savoir lequel utiliser ? En fonction de l’orthographe du mot ?
    J’espère que ma question était claire 🙂
    Bonne journée,
    Pauline
    (PS : Cet article est bien expliqué autrement, bravo pour le travail)

    • Bonjour, merci beaucoup pour votre compliment et pour votre question.

      Pour vous répondre, je vous dirais que justement il ne faut jamais se fier à l’orthographe mais plutôt aux sons, à la façon dont vous prononcez. Et ce, même si vous avez un accent, il faut coder (LPC) comme vous prononcez.
      Ex: j’aurai peut être prononcé joré ou jorè.

      Pour eu et e. Il faut que ce soit flagrant. Ex: un oeuf. On va coder à « e ». Ex: deux oeufs. On va coder pour « deux » et pour « oeufs » vu la liaison, à « eu » idem pour « peux » ou « peu ».

      La seule et unique fois ou l’on peut voir ou se fier à l’orthographe c’est pour les mots: un, brun, lundi dans ce cas on code à  » un ». Normalement on ne doit pas mais d’expérience j’ai remarqué que c’étaient les rares mots à coder à « un ».

      En effet, il y’a une fine subtilité à l’audition très difficilement percevable entre un et un. Et donc d’expérience j’ai trouvé le truc expliqué ci-dessus. En effet, on code brun à  » un » et brin d’herbe à « in ».

      Voilà j’espère vous avoir aidé et surtout avoir été explicite.

      Bon courage dans votre apprentissage.

  9. Bonjour, Je découvre à peine le LPC (premier site que je trouve très complet donc merci pour ça) mais j’ai néanmoins une question. dans vos explications on voit que vous faites bien la différence (enfin si j’ai bien compris) entre le son « au » pour le mot sceau et « o » pour le mot tôt pour coder ces deux sons, mais sur le dessin des voyelles, deux « o » son représentés dans le numéro 2 (avec les voyelles a et e) et le numéro 4 (avec les voyelles où et è), comment savoir quel au/o correspond au « o » du 2 ou du 4 ? Merci pour votre réponse en espérant que ma question est claire…

    • Bonjour, c’est difficile de vous l’expliquer par ecrit sans son. Mais je vais essayer. En gros le son o celui qui est avec où, est c’est le son photo c’est un son bref comme si on est étonné et qu’aucun son ne sort de la gorge. mais si d’autres personnes lisent le meme mot en un son plus long comme eau =son au ils peuvent utiliser la clé des voyelles. Mais pour un meme mot une personne utilise telle clé ou l’autre en fonction du son qu’elles emettent(son long ou court) ou de leur accent ( oui de leur accent et non pas du comment ça s’ecrit. Car le but de LPC c’est de faire »entendre » par les gestes réellement ce qui a été prononcé.

      Voilà dites moi si ca va ou pas. J’ai essayé d’etre aussi explicite que possible

  10. UnfuturEje a dit:

    Bonjour à vous,

    J’ai réellement (j’en avais déjà entendu parlé, mais sans précisions) découvert la LPC aujourd’hui même. Je suis un futur EJE et j’aimerais me lancer dans l’apprentissage de la LPC (moins complexe que la LSF, donc applicable plus rapidement).

    Je n’ai guère pu prendre le temps encore de lire en détail votre cours (que je vais m’imprimer pour y travailler dessus), mais je voulais savoir si vous auriez un ouvrage d’apprentissage de la LCP (si possible visuel).

    Le seul ouvrage trouvé c’est : La langue française parlee completee lpc:fondements et persp. de J. (dir.) Leybart (Auteur) Paru en février 2011 broché.

    Il me semble d’ailleurs que ce livre parle de la LPC mais n’en propose pas l’apprentissage.

    Merci par avance.

    Cordialement,

    • Bonjour si c’est pour la france je vous conseille de contacter une association lpc française voir sur google ou contactez lpc belgique.be ils vendent des dvd d’applications et fascicule. Bon courage

  11. Bonjour,
    Etudiante en orthophonie, je me lance dans l’apprentissage du LPC cet été. Je me posais la question suivante : peut on coder le mot « il » d’un seul geste (la clé du L + la commissure) ou faut-il faire le « i » d’une part puis le « l » ?
    C’est lorsque j’ai voulu coder « il lit » que je me suis rendue compte que si l’on code le « il » d’un seul geste, cela revenait au même que pour coder « lit », ce qui pose problème au niveau de la discrimination.
    Merci pour votre article fort utile pour comprendre la « logique » du LPC !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags